Psychologie

On ressent parfois le besoin de demander de l’aide mais on ne sait pas toujours vers qui se tourner. De nombreuses questions restent souvent sans réponse. 

Qui consulter ?

Le psychologue : En France, l’usage du titre de psychologue, accompagné ou non d’un qualificatif, est protégé et défini par la loi n°85-772 du 25 juillet 1985 publiée au Journal officiel du 26 juillet 1985. Un psychologue est un professionnel de la psychologie, titulaire à minima d’un master 2 professionnel. Cette formation universitaire spécifique allie enseignement théorique et enseignement pratique. Tout au long de sa carrière, le psychologue consacre généralement une partie de son temps de travail à la formation continue.

Afin de protéger les usagers, les psychologues sont enregistrés auprès de l’ARS (Agence Régionale de Santé) au sein du répertoire Adeli (numéro adeli). Les psychologues exerçant en libéral sont également enregistrés auprès de l’URSAFF (numéro de siret).

Le psychologue est avant tout un professionnel qui vous écoute sans vous juger, qui accueille votre parole sans à priori et avec bienveillance et qui vous accompagne sans vous diriger. Ceci dans un cadre protégé avec le respect du secret professionnel et de son code de déontologie. 

Attention il ne faut pas confondre le titre de psychologue avec celui de psychiatre, psychanalyste ou même psychothérapeute. 

Le psychiatre : Le psychiatre est un médecin spécialisé dans le diagnostic et le traitement médicamenteux des troubles psychiatriques. Il arrive que le psychologue et le psychiatre travaillent en complémentarité dans certains accompagnements.

Le psychanalyste : Le psychanalyste est un professionnel ayant suivi lui-même une psychanalyse ainsi qu’une formation théorique dispensée par une école reconnue. La psychanalyse est fondée sur l’exploration de l’inconscient grâce à l’association libre et au travers de la relation transférentielle établie avec le psychanalyste. 

Le psychothérapeute : Ce titre est aujourd’hui réglementé et il n’est plus possible de s’auto-proclamer psychothérapeute. Si la plupart des psychothérapeutes sont également psychiatres ou psychologues, les autres professionnels doivent avoir validé une formation universitaire de 5 ans minimum ainsi que 5 mois de stage professionnel dans un établissement public ou privé. Quant aux psychologues ou aux psychiatres, ils peuvent faire la demande du titre de psychothérapeute aux Agences Régionales de Santé. 

Pourquoi consulter ? 

Vous pouvez être amené à consulter pour de multiples raisons. Consulter un psychologue est une démarche possible à tout âge de la vie. Si vous en ressentez le besoin c’est une raison suffisante. La prise de rendez vous est déjà un processus qui conduit à une mise au travail. C’est une démarche aujourd’hui courante qui n’est pas réservée aux personnes souffrant de pathologies mentales graves. 

Parfois les enfants, les adolescents et les adultes traversent des périodes de remise en question et doivent faire face à des bouleversements personnels. 

Pour les enfants et les adolescents plusieurs signes peuvent alerter : une baisse soudaine des résultats scolaires, des troubles du sommeil, de l’appétit, un changement de comportement… Les motifs de consultation peuvent être en lien avec un échec scolaire, un trouble des apprentissages, un manque de confiance en soi, une séparation, un deuil, un mal-être…

Chez les nourrissons, on peut observer des difficultés de sommeil, d’appétit, un manque de tonicité ou au contraire une excitation permanente, une angoisse au moment de la séparation …

Quel accompagnement ? 

Un soutien psychologique peut être demandé suite à une épreuve rencontrée (deuil, séparation, agression …) ou à une période particulière (grossesse, retraite…).

Une psychothérapie
 demande un accompagnement plus soutenu et régulier.

Un accompagnement à la parentalité
 peut se faire en présence ou non des enfants.

Un bilan psychométrique 
permet d’analyser le profil intellectuel du patient à l’aide d’un WISC pour les enfants et les adolescents. Cette passation n’est pas anodine et demande à être justifiée. Un premier entretien permet de faire le point sur l’histoire de vie du patient. Ensuite, la passation du test se déroule sur une ou deux séances. Pour finir un entretien de restitution et d’explication des résultats est programmé.

Un bilan psychologique
 est plus complet que le bilan psychométrique, il permet d’analyser le profil intellectuel du patient mais aussi sa sphère affective.

Comment se déroule une séance ?

Au cours d’un premier entretien nous définirons ensemble quelle est votre demande et quel accompagnement permettra d’y répondre au mieux. Si je pense ne pas pouvoir y répondre je vous orienterai vers une structure plus adaptée. La séance dure en moyenne 1h. Nous aborderons les différentes modalités de suivi (déroulement des séances, régularité des séances, financement…). 

Les consultations avec les adultes et les adolescents durent entre 45 minutes et 1h en fonction de la dynamique de la séance. Pour les enfants le temps de disponibilité psychique étant plus court une séance de 30 minutes est recommandée. Les séances parent(s)-bébé durent entre 30 et 45 minutes en fonction de la disponibilité du nourrisson (on peut parfois aller jusqu’à 1h). 

psychologue sophrologue cestas pessac

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :